Email Facebook Twitter Linked In Google Plus YouTube Viadeo
05/07/2011

LES 10 TENDANCES ET INNOVATIONS TECHNIQUES DE 2011




Avec une reprise de 3%, le secteur des logiciels et des services se place en tête des secteurs porteurs en 2011. Parmi les tendances et innovations techniques à venir, on note :


1. La fusion des puces des processeurs chez Intel et AMD. Le processeur et le circuit graphique seront fusionnés au sein du même silicium (appelé « die » en anglais) pour de meilleures performances et une consommation d’énergie moins élevée. Au-delà de la fusion des puces, les constructeurs travaillent également sur leurs fonctionnalités afin de les rendre de plus en plus intelligentes.

processeur.png

2. Le développement du cloud computing privé qui s’explique par le manque de confiance des entreprises sur la confidentialité de leurs données si celles-ci sont externalisées au sein du cloud computing public. Le cloud computing privé ôte en effet les problèmes de sécurité craints par 91% des entreprises tout en offrant les mêmes avantages que le cloud computing public : allégement de la gestion matérielle, réduction des coûts de maintenance, évolution possible des ressources,…


3. Les applications mobiles qui se développent grâce à la technologie NFC (Near Field Communication) et la réalité augmentée.


4. La technologie 4G qui ouvre de nouvelles perspectives dans les applications mobiles comme la vidéo haute définition ou la télémédecine… Avec des débits supérieurs à 40Mbits/s contre 7Mbits/s pour la 3G et un temps de latence d’environ 20ms, soit 4 fois moins que pour la 3G, la technologie 4G offre de nouvelles performances en 2011.


5. Le développement des applications en ligne avec une évolution de stratégie chez les éditeurs qui proposent désormais un modèle de vente du type « abonnement » à la place du modèle de vente de type « licence ».


6. Le développement du web avec l’apparition du HTML5 qui pourrait remplacer Silverlight et Flash… En effet, le HTML5 a été conçu pour améliorer le graphisme des sites web et les rendre plus performants sans avoir besoin d’installer des plug-ins supplémentaires comme Adobe Flash pour regarder les vidéos par exemple.


7. La verticalisation des réseaux sociaux par métiers : les entreprises créent maintenant leur propre réseau social centré sur leurs métiers en copiant les fonctionnalités de Facebook, Linkedin et Viadeo. Par exemple, l'institut Français des Experts-Comptables et Commissaires aux Comptes (IFEC) a créé www.pacioli.fr,un réseau social dédié aux professionnels de la comptabilité.

reseau.png

8. La révision de la sécurité des SI au sein des entreprises. Avec l’augmentation du nombre de terminaux mobiles et des outils collaboratifs, les entreprises doivent revoir leur périmètre de sécurité afin que les données diffusées au sein de leurs locaux, chez les clients et partenaires ou de manière générale à l’extérieur soient entièrement sécurisées. Il s’agit d’élargir le périmètre de sécurité, c’est ce que l’on appelle la dépérimétrisation.


9. L’évolution des OS des Smartphones : Microsoft Windows Phone 7, Google Android, Apple iOS, RIM Blackberry OS, Symbian, Samsung Bada,… Avec le succès d’Android, Google développe Android 3.0 Honeycomb, une version également optimisée pour les tablettes tactiles. Samsung devrait aussi lancer Bada et WebOS 2.0 pour équiper le dernier Palm Pré 2.


10. L’utilisation croissante de la technologie SSD (Solid State Drive), une alternative économique au disque dur en terme d’utilisation d’énergie. Les SSD se démocratisent malgré leur prix un peu onéreux (environ 1, 5€/Go pour un SSD contre 0,15€/Go pour un disque dur) et les ventes devraient atteindre les 10 millions en 2011. Plus solides que les disques durs, les SSD ont aussi de bien meilleures performances.


25/07/2011

LA « BUSINESS INTELLIGENCE » : UNE TENDANCE QUI MONTE




La Business Intelligence (BI) ou informatique décisionnelle en français, désigne les moyens et méthodes employés par une entreprise en vue de collecter, modéliser puis restituer des données (matérielles ou immatérielles) afin d’aider les responsables de la stratégie de l’entreprise à prendre des décisions. Elle leur permet d’avoir une vue d’ensemble de l’activité.


Avec une croissance dépassant les 10% en 2009, la Business Intelligence est largement au-dessus des ventes du marché des logiciels qui a accusé une baisse de 8% la même année. Sa difficulté principale consiste non seulement à recueillir l’information mais aussi à la rendre également disponible sous la forme appropriée au bon moment et pour la bonne personne afin que celle-ci puisse en tirer toute sa valeur ajoutée.


Trois tendances principales émergent actuellement concernant la Business Intelligence.


Tout d’abord, un enjeu primordial est de créer des interfaces graphiques, dynamiques et lisibles des utilisateurs non formés aux outils de la BI. Le Cigref explique dans son rapport d’octobre 2009 que la Business Intelligence accuse un retard important dans les applications et les interfaces 2.0.

Ensuite, il existe un intérêt grandissant des utilisateurs non techniciens de la BI dans les entreprises pour le décisionnel mobile. Oracle fut le premier à proposer le portage de sa solution Business Indicators sur l’Iphone. S’en sont suivi d’autres portages de solutions de la part d’éditeurs tels que Microstrategy ou Qliktech. Pour Anthony Deighton, responsable produits chez QlikTech « ces logiciels ne sont que les premiers d’une longue série » !

Enfin, il apparaît que de plus en plus de centres de services seront internalisés ou externalisés par un prestataire. Ils seront dédiés à la Business Intelligence et reliés au Système d’Information à la manière d’un datacenter ou « centre de données ». Le but d’un tel processus sera d’organiser et de sécuriser au mieux les besoins tout en rationalisant les coûts.


De plus, le marché l’Open Source n’a cessé de progresser et tend désormais à proposer la BI en libre accès. De nombreux professionnels ont réalisé l’importance des logiciels en Open Source tout d’abord avec les logiciels concernant l’infrastructure, puis avec les solutions de portail et la gestion de contenu web. La prochaine étape serait… la BI !


En savoir plus sur notre solution BI !


img_bi.png